Citation

''Lorsque celui qui chemine dans l'obscurité chante, il nie son anxiété, mais il n'en voit pas pour autant plus clair'' (Inhibition, symptôme et angoisse, S.Freud, 1926)


Etre en couple, vivre en couple

Un plus un ne font pas toujours deux. 
Nombreux sont ceux qui recherchent un amour fusionnel. 
Ne faire qu'un avec l'autre? du déjà vécu.
Chacun de nous a déjà fait l'expérience d'une vie en symbiose dans le ventre maternel, protégé du monde extérieur.
Nostalgie infantile inavouable.

Si deux ne font qu'un, c'est que l'un des deux a disparu. Soit l'autre, avec sa différence, porteur d'une histoire, de sentiments, de sa richesse subjective, est nié d'avoir été incorporé à soi, soit notre propre personnalité, notre histoire, nos sentiments, notre subjectivité, refoulés au profit d'une identification à l'autre.

Fusionner c'est nier l'altérité. Si nous avons tous droit à l'indifférence comme êtres humains égaux en droits et devoirs, il n'en est pas moins vrai que chacun mérite d'être aimé et respecté pour sa propre subjectivité. Un être humain inassimilable à un autre. Une certaine distance est indispensable pour établir une relation.

Ceux qui sont deux pour les bons moments, faire l'amour, sortir avec les copains, profiter des bons plans, trouver une oreille pour se plaindre du boulot, des impôts, de la politique, de la fac, du temps, etc., et rentrer... chez ses parents pour le gîte, le couvert, le linge sale et ... faire des économies, sont des intermittents du couple. Quoiqu'ils en disent ils ne vivent pas une vie de couple car c'est un engagement hors d'une zone de confort.

D'autres vivent en couple sans être un couple. Ils se rendent service en se garantissant contre la solitude, mais pas forcément contre l'ennui. Deux solitudes sous un toit parfois jaloux de leurs territoires respectifs. Quelques étincelles peuvent jaillir de ces confrontations muettes, parfois amères, mais ils font bonne figure pour maintenir ce pacte. Ils trouvent mille raisons de ne pas assumer leur désir de liberté car il doit se payer du courage de l'autonomie, le risque de la solitude.

Il ne suffit pas de vivre à deux pour construire un couple. La rencontre de deux histoires, de deux corps, de deux esprits fait éclore le désir d'union. S'unir ce n'est pas se fondre l'un dans l'autre ou combler ses lacunes, ses manques, panser ses blessures, chasser ses angoisses avec l'autre comme on se soutiendrait d'une béquille, mais s'épauler pour construire un projet de vie, celui du couple, sans renier ses propres aspirations.

L'attirance physique, intellectuelle, morale, alimentée par nos fantasmes entretient la foi en un objet idéal, le seul capable de rassurer, d'assurer la complétude, l'extase, l'exaltation qui nous subliment et décuple notre énergie. D'être aimé notre être fragile, incertain, se sent aimable. 

Le désir nous transporte vers une chimère insaisissable, évanescente, car seul le manque imaginaire est capable d'allumer la flamme du désir. Lorsque la réalité de la fragilité de ce fantasme s'impose, c'est la désillusion, la déception, l'autre a trahi, trompé, c'est un ingrat ou un menteur.

Bien peu de candidats à la vie de couple semblent capables de prendre conscience de leur dépendance infantile à l'autre et d'assumer leur rôle d'adulte dans le couple. L'un se complet dans une position de dominé par crainte de ne plus être aimé en croyant s'élever, l'autre dans celle de dominant de peur de ne plus être admiré et d'en perdre son estime de soi. Jeu de dupes, volontaires.

Montaigne a célébré son amitié pour La Boétie "Parce que c'était lui, parce que c'était moi". L'amitié durable ne demande pas à l'autre plus qu'il ne peut donner. La longévité du couple repose également sur le respect des différences et la conscience que nul autre que soi ne peut construire cet équilibre unique, corps et âme. C'est alors que dans le couple on peut faire sa part et se sentir heureux de pouvoir exister sous le regard de l'être aimé.

Psychanalyste didacticienne - Psychothérapeute d'orientation analytique - Sexothérapeute analytique - Certifiée par la Fédération Freudienne De Psychanalyse - Formatrice à l'Institut Freudien du Périgord à Bergerac - Auditeur libre à l'ACF Dordogne - Auditeur libre au CIEN.